Revues de presse

Revue de presse critique : Les Témoins, saison 2

Marie Dompnier (Sandra), Audrey Fleurot (Catherine)

Année de création : 2015
Créateurs : Marc Herpoux, Hervé Hadmar
Distribution :
Marie Dompnier, Audrey Fleurot, Jan Hammenecker
Production : Cinétévé, France Télévisions
Saison 2.

Synopsis : Sandra Winckler est une flic maniaque et obsessionnelle du nord de la France, qui ne supporte les mystères que lorsqu’ils sont résolus. Confrontrée à des affaires épineuses et complexes, la jeune femme ne baisse pas les bras tant que l’enquête n’est pas résolue. Après des tombes profanées en saison 1, elle va devoir élucider le mystère entourant la mort d’hommes de l’entourage d’une amnésique.

Note après 7 critiques :

Jean-Maxime Renault (Allociné

« La saison 2 des Témoins reprend les ingrédients qui ont fait la qualité et le succès de la première. Exigeante et grand public, efficace et sombre, divertissante et réfléchie, elle explore plus en profondeur encore son héroïne, toujours plus humaine et attachante (…) particulièrement riche, elle parvient ainsi à dépasser la première. » 8/10

Marjolaine Jarry (L’Obs)

« Une saison 2 plus étoffée qui parvient mieux que la première à s’affranchir de la mécanique du thriller pour faire la part belle aux obsessions des auteurs. » 7/10

Marianne Behar (L’Humanité, N°12 mars) 

« La deuxième saison allongée de deux épisodes laisse plus d’espace à la poésie et à la dimension contemplative du travail des auteurs. Les personnages prennent davantage d’épaisseur. Et le rythme fait de la place au silence. Les Témoins saison 2 divertissent toujours mais ils parviennent à charmer aussi. » 7/10

Olivier Joyard (Les Inrocks

« Depuis le début, la volonté assumée des Témoins consiste à proposer une approche française des séries policières atmosphériques rendues populaires dans le Nord de l’Europe avec The Killing ou The Bridge. La saison inaugurale réussissait la greffe, tout en restant un peu trop sagement dans les clous. Cette deuxième levée monte le niveau d’un cran. » 7/10

Constance Jamet (Le Figaro

« La confrontation entre ces deux héroïnes à la conception opposée de la maternité, révèle les fêlures de Sandra Winckler. Marc Herpoux et Hervé Admar s’appuient sur un fil d’Ariane émotionnel pour tisser un univers à leur image, entre réalité et mythologie, peuplé d’un Minotaure qui recueille les enfants au pied des arbres. La virée de huit épisodes emmène dans des contrées étonnantes et singulières, à l’instar d’une fiction française qui affirme sa voix. » 7/10

Anne Héligon (Les Fiches du Cinéma)

« Comme toujours chez Herpoux & Hadmar, l’ambiance est là, le décor ne fait pas de la figuration, la réalisation élégante est signée. Avec cette lumière onirique, on se prend à rêver d’un True Detective à la française. Hélas, l’intrigue ne suit pas et le duo Dompnier / Fleurot se trouve bien vite empêtré dans des situations si peu crédibles qu’elles frisent le ridicule… » 5/10

Pierre Langlais (Télérama) 

« La mise en scène d’Hervé Hadmar est toujours aussi maîtrisée et élégante, et cette deuxième saison profite d’un récit moins didactique et explicatif qu’en première saison. Les premiers épisodes sont intéressants, mais l’intrigue est trop chargée et écrasée par des personnages secondaires qui peinent à émouvoir – à commencer par celui d’Audrey Fleurot. On suit cette nouvelle enquête de Sandra Winckler sans déplaisir, mais on peine à se laisser toucher et emporter. » 5/10

Publicités