Présentation de l’Association des Critiques de Séries

La popularité et la reconnaissance croissante des séries télévisées comme une forme artistique à part entière s’accompagnent en France d’une présence de plus en plus prégnante de leur critique.

Dans les médias, la blogosphère, les milieux universitaires, on juge, on débat, on analyse les séries.

L’Association des Critiques de Séries (A.C.S.) a pour objectif de représenter la branche journalistique, professionnelle, de cette pratique, de mieux la définir, de discuter de ses outils, de ses codes et de ses fonctions.

Elle regroupe ceux qui pratiquent régulièrement la critique de séries télévisées et qui souhaitent participer à la fois à la reconnaissance d’un métier mais aussi, à travers elle, d’une forme artistique dont les lettres de noblesse restent à acquérir en France, après des décennies où le genre est resté mineur.

Elle souhaite provoquer le débat, discuter des attributs, des apports de la critique de séries, mais aussi de ses limites, tâcher d’établir des règles communes tout en reconnaissant la spécificité de chacun de ses membres et de son point de vue.

Elle veut échanger avec les autres critiques (cinématographique, littéraire, musicale, etc.), les blogueurs, les universitaires et les intellectuels de tous horizons. Toujours dans un souci de dialogue, d’ouverture, mais en défendant les spécificités de la critique en tant qu’exercice singulier, aux frontières du champ journalistique.

Elle veut réfléchir à l’histoire de la pratique et à ses origines, au travail de ses premiers représentants en France ou à celui des journalistes étrangers, et à son évolution accélérée dans notre pays depuis le début des années 2000.

Elle veut aussi reconnaître et défendre l’histoire des séries en France comme dans le reste du monde, pour mieux comprendre, analyser et critiquer les productions actuelles.

Elle veut établir un dialogue pour réduire la fracture entre critique et public – lecteurs, auditeurs, téléspectateurs.

L’A.C.S. veut questionner les pratiques des journalistes, leur déontologie, leurs rapports avec les professionnels (auteurs, producteurs, diffuseurs). Elle veut défendre la nécessité d’une critique indépendante, et notamment l’accessibilité aux œuvres et à ceux qui les font, la qualité du matériel fourni aux professionnels.

Elle veut jouer un rôle dans l’amélioration de la fiction française, encourager les séries hexagonales en apportant son regard sur leur progression, leurs réussites et leurs échecs.

L’Association des Critique de Séries (A.C.S.) sera représentée dans le cadre d’événements tels que les festivals, pour débattre avec le public et avec les professionnels de la création et de la diffusion, ainsi qu’avec les critiques étrangers.

Elle organisera des rencontres avec ceux qui feront la critique et les séries à l’avenir, au sein des écoles de journalisme et des formations de scénaristes, de réalisateurs et de producteurs.

Elle remettra chaque année aux séries françaises des prix, après vote de l’ensemble des membres de l’association.

Elle s’inscrira dans une tradition où le commentaire sur l’art participe au débat intellectuel et à la vie démocratique. La critique cinématographique et la critique littéraire ont toutes deux plus de cent ans. La critique de séries peut devenir leur égale.