Revues de presse

Revue de presse critique : Guyane (Canal +, saison 1)

guyane-redim

Année de création : 2016
Créateurs :  Fabien Nury
Réalisation : Kim Chapiron, Philippe Triboit, Fabien Nury
Distribution :
 Mathieu Spinosi, Olivier Rabourdin, Issaka Sawadogo, Anne Suarez…
Production : Bénédicte Lesage, Ariel Askénazi pour Mascaret Films
Saison 1.

Synopsis : Vincent Ogier, vingt ans, étudiant parisien en géologie, débarque en Guyane pour y effectuer un stage dans une société d’exploitation aurifère : Cayenor. Un goût immodéré pour le danger et un culot à toute épreuve vont pousser le jeune ingénieur à s’associer avec le « parrain de l’or » Antoine Serra, qui règne sur le village perdu de Saint Elias. Vincent croit avoir trouvé un filon d’or mythique : une mine abandonnée depuis 120 ans, nommée « Sarah Bernhardt »… Serra a les compétences requises pour l’exploiter. En apparence paternel et amical, Serra accepte et embarque Vincent au fin fond de la jungle guyanaise… En quelques semaines, Vincent va passer du statut de stagiaire à celui d’aventurier.

Note après 4 critiques :

note-guyane

Selon Constance Jamet (Le Figaro) : 

« Guyane assume ces archétypes d’aventuriers qui ne se réalisent que dans le déracinement et la fuite. Comme la chaleur moite de la forêt, l’intrigue avance alanguie. Mais si la série a le don de nous fasciner, c’est parce qu’elle nous entraîne ailleurs, dans ce territoire lointain sublimé par la caméra de Kim Chapiron. » (7/10)

Selon Pierre Langlais (Télérama) : 

« Canal+ s’essaye à la série d’aventure, genre rare à la télévision française (…) La tentative est courageuse, mais échoue à nous captiver. Rythme empesé, personnages stéréotypés, manque d’enjeux, on peine à se laisser embarquer dans des décors dont on espérait pourtant qu’ils nous intriguent et nous inquiètent. » (4/10)

Selon Marion Olité (Biiinge / Konbini) : 

« Sur la forme, les premiers épisodes de la série bénéficient de l’oeil inspiré de Kim Chapiron, marqué par cette expérience dans la jungle amazonienne. Sur le fond malheureusement, la série manque cruellement de rythme, d’enjeux dramatiques clairement dessinés, et de nuances dans ses personnages. Et que dire des protagonistes féminins ? » (4/10)

Selon Florian Etcheverry :  

« Malgré une réalisation pleinement immersive dans la jungle de Cayenne signée Kim Chapiron, Guyane ne sert qu’un thriller tiède sur fond de guerre entre prospecteurs d’or. La confiance glissante entre Vincent Ogier, mouton noir de l’école des Mines (Mathieu Spinosi) et Antoine Serra, parrain local intouchable donne des résultats peu fébriles. Quelques rôles secondaires, parmi lesquels le taiseux bras droit Louis (Issaka Sawadogo), parviennent à sortir du lot. Une ambition et des moyens techniques en or au milieu d’un gisement de cuivre : déception. » (3/10)

Advertisements