Revues de presse

Revue de presse critique : Glacé (M6, saison 1)

 

glace-redim

Année de création : 2016
Créateurs :  Gérard Carré, Pascal Chaumeil et Caroline Van Ruymbeke
Réalisation : Laurent Herbiet
Distribution :
 Charles Berling, Julia Piaton, Pascal Greggory, Anne Le Ny… 
Production : Gaumont Télévision, M6 Métropole Télévision
Saison 1.

Synopsis À flanc de montagne, dans les Pyrénées, est découvert le cadavre d’un cheval sans tête accroché à 2000 mètres d’altitude, au sommet d’un téléphérique. Les capitaines Servaz et Ziegler se voient confier cette enquête. À quelques kilomètres de là, dans un centre pénitentiaire de haute sécurité, la jeune psychiatre Diane Berg entame des séances de psychothérapie auprès de Julian Hirtmann un dangereux tueur en série arrêté des années auparavant par le capitaine Servaz… Les destins de ces quatre personnages vont se percuter dans une enquête des plus terrifiantes.

Note après 5 critiques :

glace-def

Selon Constance Jamet (Le Figaro) : 

« Malgré son archétype de policier désenchanté (Servaz), la série, passé une mise en situation bien trop lente, prend son envol. Les paysages blanchâtres se referment sur les personnages et les spectateurs, pris au piège dans un huis clos. » (7/10)

Selon Jean-Maxime Renault (Allociné) :

« Glacé est indéniablement un pas dans la bonne direction pour M6, mais probablement pas au point de laisser une trace (…) Elle fonctionne, quand elle fonctionne, grâce à son scénario efficace, son sens du suspense et sa bande-originale de qualité. Grâce à sa distribution aussi, qui se démène pour apporter du naturel à des dialogues qui en manquent cruellement. » (6/10)

Selon Anne Héligon (Les fiches du cinéma) : 

« Malheureusement pour elle, Glacé arrive après la vague de froid de ces dernières années : les excellents polars noirs scandinaves, comme Bron ou The Killing et l’inévitable comparaison laisse un goût de déjà-vu. » (5/10)

Selon Pierre Langlais (Télérama) :

« Mise en scène esthétisante, scénario empesé par les clichés du genre, équilibre précaire entre noirceur et humour… Glacé est un premier pas appliqué mais compassé pour M6. Espérons que ses prochains projets seront plus osés. » (4/10)

Selon Marianne Behar (L’Humanité) : 

« Glacé le confirme, oui, la montagne est belle. Sinon les acteurs s’agitent comme ils peuvent dans des scénarios vides et des dialogues indigents. Rien de neuf sous la glace. Juste la sensation d’un gâchis immense. » (1/10)

Publicités