Revues de presse

Revue de presse critique : Jour Polaire (Canal +, saison 1)

jour-polaire-redim-2

Année de création : 2016
Créateurs : Måns Mårlind, Björn Stein
Scénaristes : Måns Mårlind, Björn Stein, Henrik Jansson-Schweizer, Patrick Nebout
Réalisation : Måns Mårlind, Björn Stein
Distribution : Leïla Bekhti, Gustaf Hammarsten, Peter Stormare…
Production : Atlantique Productions

Synopsis : Au cœur de l’été arctique, à Kiruna, ville suédoise du cercle polaire, est perpétré le meurtre violent et mystérieux d’un citoyen français. Très vite, Kahina Zadi, capitaine française de l’Office central pour la répression des violences aux personnes, est immédiatement dépêchée sur place afin de mener l’enquête avec la police locale et plus particulièrement avec le procureur Anders Harnesk.

Note après cinq critiques :

note-jour-polaire-def

Selon Le Figaro (Constance Jamet)

« Même si Jour polaire force parfois un peu, le spectateur est aussi vite dépaysé que Leïla Bekhti. (…) Là oùThe Bridge est un pur divertissement, Jour polaire a plus de fond. Le choc des cultures a plusieurs strates  : Français contre Suédois, Suédois contre Samis. Ce dernier point est le plus audacieux. » (8/10)

Selon le Blog Séries Le Monde (Pierre Sérisier)

« La série joue sur les codes du genre et réussit comme ses devancières à les transcender, illustrant la tolérance qu’on estime caractériser les sociétés scandinaves. Mais cette médaille sociale a un revers et il a pour nom, l’Autre. » (8/10)

Selon Biiinge/Konbini (Marion Olité)

« Jour polaire s’avère un honnête thriller, qui a le mérite de nous intéresser à des sujets rarement abordés en France — comme l’histoire du peuple Sami. Il lui manque en revanche un petit grain de folie qui la fasse dérailler de son chemin tout tracé. » (6/10)

Selon Télérama (Pierre Langlais)

« Jour Polaire exploite habilement un décor original et profite d’un riche sous-texte sur l’identité et la difficulté de vivre en paix avec son passé. Leila Bekhti et Gustaf Hammarsten, sur la brèche, sont impeccables. Dommage qu’elle use de quelques grosses ficelles narratives, et peine à rendre son suspense captivant. » (6/10)

Selon Télé Star N°2095 (Éric Bouche)

« Profitant de magnifiques paysages sauvages nordiques, cette série policière franco-suédoise déroule méthodiquement le fil d’une intrigue tumultueuse aux multiples rebondissements. Sans surprise mais efficace. » (6/10)

Selon Les Inrocks (Olivier Joyard)

« Jour Polaire ressemble à d’autres polars venus du froid. Ce terrain sériel reste aujourd’hui efficace mais presque ronronnant. C’est ailleurs que la série trouve son principal intérêt : dans le personnage de Leila Bekhti, petite chose faussement fragile au passé traumatique. » (6/10)

Publicités