Revues de presse

Revue de presse critique: Le Bureau des Légendes, saison 3


Année de création:
2015.
Création: Eric Rochant
Scénario: Éric Rochant, Camille De Castelnau, Raphaël Chevènement, Cécile Ducrocq, Hippolyte Girardot, Antonin Martin Hilbert
Réalisation: Éric Rochant, Samuel Collardey, Élie Wajeman, Laïla Marrakchi, Hélier Cisterne, Antoine Chevrollier
Distribution: Mathieu Kassovitz, Jean-Pierre Darroussin, Léa Drucker, Sara Giraudeau, Florence Loiret Caille, Jonathan Zaccaï, Zineb Triki
Production: Federation Entertainment & The Oligarch Productions

Synopsis: Au sein de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure), un département appelé le Bureau Des Légendes (BDL) forme et pilote à distance les agents les plus importants des services de renseignements français : Les clandestins.
Malotru rentre justement d’une mission clandestine de six années à Damas. Mais contrairement à ce qu’exigent les règles de sécurité, il n’abandonne pas sa légende et l’identité sous laquelle il vivait en Syrie. Mettant ainsi en danger tout le système…

Note après quatre critiques:

 


Damien Leblanc (Première)

« La série n’a pas perdu de vue son émouvant fil rouge, celui de l’histoire d’amour impossible entre Paul Lefebvre et Nadia El Mansour. (…) Cette persistance du sentiment amoureux, évoquée dès le premier film d’Éric Rochant Un Monde sans pitié (…) continue à hanter ces deux anciens amants passés par les pires épreuves. Les puissants dilemmes que se prépare de nouveau à affronter ce duo reste un des cœurs battants du Bureau des légendes, œuvre dont on est toujours impatient de découvrir comment son showrunner y glisse ses propres obsessions artistiques. » 9/10.

Pierre Langlais (Télérama)

« Tout est incertain, tout peu exploser à chaque seconde, autour des corps menacés comme dans les esprits en alerte de personnages poussés hors de leur zone de confort. Rarement on aura été aussi tendu devant une série française, pressé de voir la suite, et attentifs aux détails (…) Un brillant triller d’espionnage, qui s’appuie solidement sur le contexte géopolitique et s’applique à respecter son cadre hexagonal sans jamais oublier ce qui fait tenir son héros, et donne une autre raison de risquer sa peau que le patriotisme à la majeure partie de ses personnages : l’amour et l’amitié ». 9/10.

Constance Jamet (Le Figaro

« La captivité aux mains de l’État islamique de l’agent de la DGSE Guillaume Debailly alias Malotru (Mathieu Kassovitz tout en solitude et énergie du désespoir) insuffle à la saga d’espionnage d’Éric Rochant une tension et une urgence viscérales. Le sort de chacun ne tient plus qu’à un fil sans que jamais le feuilleton ne dévie de sa ligne: raconter, avec une authenticité déconcertante, la vie ordinaire d’individus pris dans des situations extraordinaires. Le Bureau des Légendes confirme qu’il n’a pas volé sa réputation: celle d’être une des séries françaises les plus maîtrisées et exigeantes du PAF. » 8,5/10.

Yann Kerjan (Daily Mars)

« En saison 2, ce récit du quotidien de la DGSE accédait à la maturité. Mais la série d’Éric Rochant ne s’en contente pas et se remet en question de belle manière pour ce troisième acte encore un peu plus haletant. Le Bureau des Légendes fait figure, plus que jamais, d’exemple à suivre pour le format sériel tricolore ! ». 8/10.

Publicités